Ousmane Diagana chez Ouattara aujourd’hui

3 semaines

La Banque mondiale intensifie sa coopération avec la Côte d’Ivoire. Avec la visite prévue du 4 au 10 juillet 2024 du vice-président pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Ousmane Diagana est sur les rives de la lagune Ebrié.

Cette visite est organisée avant la 21e reconstitution du Fonds de l’association internationale de développement (Ida21). Elle mettra en lumière l’impact des programmes financés par l’Ida en Côte d’Ivoire. En particulier dans les secteurs prioritaires du Plan national de développement 2020-2025.

Le vice-président abordera notamment le développement du capital humain, l’amélioration des chaînes de valeur agricoles. Ainsi que l’accélération de l’accès universel à l’électricité, à l’eau et à l’assainissement, tout en discutant des défis liés au changement climatique.

Au cours de sa visite, Ousmane Diagana rencontrera les autorités ivoiriennes. A l’effet d’échanger sur la préparation du nouveau Plan national de développement. Il cherchera à aligner les efforts de la Banque mondiale sur les priorités nationales en vue d’un développement inclusif et durable.

Table ronde, visite, partenariat

Le vice-président présidera également une table ronde sur le financement des actions climatiques. Il sera aux côtés du vice-Président de la Côte d’Ivoire, Tiémoko Meyliet Koné, et du directeur général adjoint du FMI, Bo Li. Cette rencontre stratégique impliquera des experts du gouvernement, de la Banque mondiale, du FMI. Des partenaires au développement et du secteur privé, conformément au Rapport sur le climat et le développement récemment adopté par le gouvernement ivoirien.

Ousmane Diagana co-présidera également une table ronde avec le chef du gouvernement ivoirien, Beugré Mambé. La table ronde sera centrée sur l’autosuffisance alimentaire et la chaîne de valeur du riz. Il sera également question d’une visite des activités de la chaîne de valeur de l’anacarde, secteur soutenu par la Banque mondiale.

Le séjour inclura des sessions de travail technique visant à renforcer le capital humain. Cela, par le biais du numérique et à accélérer l’accès universel à l’électricité. L’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, en alignement avec les Objectifs de développement durable (Odd6), sera également au cœur des discussions.

Enfin, des rencontres avec des partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé et des représentants de la société civile sont prévues. Notamment avec la Banque africaine de développement. Pour renforcer la collaboration en faveur du développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

JM AHOUSSY

photo: dr

POUVOIRS MAGAZINE

OPINIONS

DU MEME SUJET

San-pedro : Des chefs coutumiers disent non à Ouattara.

La proposition de l’attestation de droit d’usage coutumier (ADU),  par le ministère

Un Commandant ivoirien menace le président burkinabè  !

Le président burkinabè Ibrahim Traoré a formellement cité la Côte d’Ivoire comme