Joan Minor et Constant Boty devant l’ambassadrice Davis Ba

1 an

Joan Minor la chanteuse américaine sera ce soir à Bouaflé pour un contact avec le masque Zaouli, patrimoine Unesco.

Elle se produira demain dimanche après midi à Bassam en présence de la nouvelle Ambassadrice des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Jessica Davis Ba. Elle a livré spectacle au Menekre Legend. Avec Constant Boti à la base de sa venue pour la célébration du mois de l’histoire des Noirs ( Black History Month) instituée par le président Gérard Ford. 14 titres au total ont meublé la soirée.

Des compositions personnelles, des reprises hurlées en chœur par le public. “Master Blaster” le hit de Stevie Wonder que les artistes ont su mêler à un autre titre reggae, “Jamming” de Bob Marley. Une autre reprise qui a surchauffé et convaincu la salle, est “This masquerade” extrait de “Brezzin” de George Benson.
Le spectacle a été huilé parce que servi par des musiciens complices et rodés.

Normal ça fait 10 ans que le groupe travaille ensemble et les musiciens sont chevronnés. A la basse, l’Américaine s’est attaché les services du Français Christian Duperray, bassiste et contrebassiste de terrain, qui assure aussi les arrangements. A la Batterie et au Piano deux autres Français: Etienne Brachet et Michael Dravigny. Etienne Brachet est sur la scène et dans les studios depuis trente ans, avec plus de cinquante disques enregistrés, 25 pays visités ,et plus d’une centaine d’artistes accompagnés.

Le spectacle était d’un bon très niveau.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de