Yamoussoukro: Violent était le vent

1 an

Trois bâches sont tombées à Yamoussoukro dans la ville qui l’a vu naître le 28 décembre 1936, car le vent a soufflé fort à N’Zuessi au 220 logements la nuit de la veillée traditionnelle de Charles Nokan.

« Violent était donc le vent” pour faire écho à son ouvrage publié en 1966 à “Présence africaine”.

Le lendemain samedi 4 février, l’inhumation a eu lieu vers 18h juste après la cérémonie de remise don de 7h à 17h.

Repose en paix Charles Nokan, l’Ouragan qui aura espéré un grand changement pour son pays.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Inphb: Dr Moussa Diabi dévoile le calendrier à venir

Dr. Moussa Diabi est le Directeur général de l’Institut national polytechnique Houphouët-Boigny

Ils sont prêts: 50 millions à Ouattara

Des planteurs se sont réunis ce samedi 07 juillet 2024, à la