Santé Journée mondiale de l’hydrocéphalie à Bonoua: Professeur Espérance Broalet: ” 150 consultations, 9 interventions, 2 cures, 3 dérivations etc….le bilan est positif”

2 ans

Nous avons rencontré le professeur Espérance Broalet dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’hydrocéphalie (Ndrl: la maladie qui fait grossir chez les enfants la tête qui se trouve pleine d’eau) les 24 et 25 octobre dernier pour nous entretenir de ce rendez-vous de Bonoua au centre Don Orione

Les activités que vous avez mené à la faveur de la journée mondiale Spina Bifida et hydrocéphalie viennent de s’achever. Pouvez-vous en dresser un bilan? 

Le bilan est positif dans l’ensemble vu l’affluence avec un peu plus de 300 participants. Nous avons pu effectuer 9 interventions pour 7 enfants, 2 cures de spina bifida, 3 dérivations ventriculo péritonéale et 4 ventriculocisternostomies.

Pouvez-vous nous présenter les membres du corps médical qui sont là?

J’ai été heureuse que les professeurs Haidara aderehime, Drogba Landry et surtout le professeur Oumar Diallo qui est venu du Mali aient pris part de façon active à cette journée. Nous étions donc 4 professeurs de médecine, et 10 chirurgiens au total. Tous les médecins présents, les infirmiers,  infirmières,  instrumentistes, personnel de Don Orione ont travaillé bénévolement. Des mamans de malades, des invités. Chacun a mis la main à la pâte. C’était prodigieux. Nous avons pu faire 150 consultations, grâce à 9 médecins.

A lire aussi: SANTE: SOS POUR LES ENFANTS DONT LES TETES CONTIENNENT DE L’EAU

Que dire de la population de Bonoua?

Les populations de Bonoua ainsi que les autorités sont venues massivement. Nous avons enregistré la présence du maire, du sous-préfet, de la royauté, du directeur départemental de la santé, du directeur de l’hôpital général et de bien d’autres personnalités. J’en oublie certainement parce que je ne peux pas toutes les citer, mais tout le monde était là et je voudrais profiter de vos colonnes pour leur exprimer ma gratitude au nom de mes confrères et en mon nom propre…

Nous avons constaté que le professeur Oumar Diallo a effectué le déplacement depuis le Mali…

Sa participation a été appréciable et elle a apporté un cachet spécial à la journée. Il faut y lire la solidarité africaine. Il faut y lire également l’envie au niveau du corps médical d’apporter notre contribution à nos nations jeunes et encore en pleine construction. Le professeur Diallo est venu avec son matériel ( endoscope flexible) qui facilite la ventriculocisternostomie . Ici notre endoscope est rigide. Concrètement il a opéré 2 malades et a participé à 2 autres interventions (vous voyez la solidarité dont je parlais). En outre, il a animé une conférence sur les avantages de cette technique. On ne pouvait pas faire mieux.

Doit-on s’attendre à d’autres éditions?

Bien sûr, plus que jamais. On ne peut plus s’arrêter. Je voudrais même rajouter que la sensibilisation s’est aussi très bien déroulée. Et nous avons fait un don de matériels au service de psychomotricité. Une chose est certaine l’expérience mérite d’être renouvelée.

A l’année prochaine alors

S’il plait à Dieu. A l’année prochaine

 

Pouvoirs-Magazine

 

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de