Prix Nobel de littérature : compter avec les africains

2 ans

Annie Ernaux qui écrit depuis 1974, vient d’être nobelisée. Elle est donc le meilleur écrivain du monde en 2022.

L’an dernier 2021, à quelques jours de l’annonce rituelle de l’Académie suédoise, son nom circulait avec insistance parmi les possibles, voire probables, lauréats de la plus prestigieuse des récompenses littéraires planétaires. Elle avait été devancée à juste titre par Abdulrazak Gurnah, un cadet né le 20 décembre 1948 à Zanzibar.

Le romancier tanzanien, africain donc avait préférée. Pour le Goncourt de cette même année 2021, encore un africain l’avait coiffée au poteau en la personne du jeune sénégalais auteur de « La Plus Secrète Mémoire des hommes »  Mohamed Mbougar Sarr.

Il se dégage à l’évidence la montée en puissance des auteurs africains qui désormais, après le travail remarquable des Toni Morrison, Oluwolé Akinwandé Soyinka s’impose comme les littérateurs de demain.

Et demain c’est aujourd’hui. Le jury va de plus en plus désigner un africain. La littérature se trouve du côté de l’Afrique et de son dynamisme.

 

Pouvoirs-Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de