Portrait. Ta Lou, elle ne court pas pour elle

3 semaines

Elle est l’une des rares athlètes que les Ivoiriens épargnent. Ils la couvent. Elle ne court plus pour elle-même. Pour eux désormais.

Elle bénéficie toujours de leur soutien surtout quand elle ne triomphe pas. Elle a même reçu les encouragements du Président de la République ivoirienne, Alassane Ouattara et de son épouse. A plusieurs reprises.

Marie Josée Ta Lou est une athlète ivoirienne de renommée mondiale, née le 18 novembre 1988 à Bouaflé, en Côte d’Ivoire. Elle a commencé par le football à Koumassi. Puis est arrivée à l’athlétisme sur le tard. A 19 ans, en classe de terminale.  Jusqu’en 2014, elle ne pensait pas faire carrière. Quand elle décide contre la volonté de sa mère, elle veut lui prouver qu’elle peut réussir. Le régime est drastique: entrainement, maison, prière.

Pour finalement s’imposer comme l’une des sprinteuses les plus talentueuses et les plus respectées de sa génération. Marquant de son empreinte l’histoire de l’athlétisme africain et mondial.

Trois fois médaillés d’or aux jeux africains, vice championne du monde.

Originaire d’une famille modeste, Marie Josée Ta Lou a dû surmonter de nombreux défis pour atteindre les sommets de sa discipline. Sa carrière internationale a véritablement décollé lorsqu’elle a commencé à se faire remarquer sur la scène continentale africaine. Participant à divers championnats et compétitions régionales où elle a souvent brillé par sa vitesse et sa détermination.

Cependant, c’est véritablement lors des compétitions mondiales et olympiques que Marie Josée Ta Lou a captivé l’attention du monde entier. Sa participation aux Jeux Olympiques de Rio en 2016 a été un tournant majeur. Elle a remporté deux médailles d’argent, une en individuel sur 100 mètres et une autre en relais 4×100 mètres. Marquant ainsi l’histoire de la Côte d’Ivoire dans le domaine sportif.

Sur la piste, Marie Josée Ta Lou est reconnue pour sa technique impeccable, sa rapidité explosive. Et sa capacité à maintenir une concentration intense pendant les courses. Elle incarne l’excellence athlétique. Mais aussi la résilience et la détermination, inspirant des générations de jeunes athlètes en Afrique et au-delà.

En dehors des pistes, Marie Josée Ta Lou est une personnalité discrète. Mais influente, utilisant sa plateforme pour promouvoir le sport féminin en Afrique. Et encourager les jeunes à poursuivre leurs rêves avec passion et détermination. Elle est également une figure inspirante pour la jeunesse ivoirienne, symbolisant la possibilité de réussir malgré les obstacles.

DISCRETE

Avec plusieurs titres de championne d’Afrique et des performances remarquables lors des Championnats du Monde d’athlétisme, Marie Josée Ta Lou continue de repousser les limites et d’écrire son histoire dans le livre d’or de l’athlétisme mondial. Sa carrière impressionnante et son impact positif font d’elle non seulement une athlète d’exception mais aussi une ambassadrice de l’espoir et de la persévérance pour toute une nation et au-delà.

Rappelons que Marie-Josée Ta Lou a été vice-championne du monde sur 100 m et 200 m à Londres en 2017. Elle reçoit dans la foulée le « Prix Mandela » de la Meilleure sportive africaine 2017.

Au 17e championnat du monde d’athlétisme en salle à Birmingham en mars 2018, Marie-Josée Ta Lou remporte l’argent sur 60 m derrière sa compatriote Murielle Ahouré. La jeune athlète, aujourd’hui âgée de 36 ans en novembre, a à son actif d’autres records.

Elle participe à ses derniers JO et va consacrer sa vie à la construction de sa famille. Marie-Josée Ta Lou est désormais unie selon les règles de la tradition avec le Trinidéen Smith. Le mariage coutumier a été célébré le 16 novembre 2023.

DESIRE THEA

photo: dr

POUVOIRS MAGAZINE

OPINIONS

DU MEME SUJET

Athlétisme: “Son fils” est décédé, Cissé veut lui rendre hommage.

Voici le troisième championnat du monde au cours duquel Arthur Cissé ne

Athlétisme: Ta Lou inconsolable

La grande famille de l’athlétisme est en deuil. Anthony Koffi, l’ex-coach de