Patrick Achi égrène des mesures fortes pour tourner la page de la crise post-électorale de 2021

2 ans

Lors de la célébration officielle de la journée d’unité nationale et de célébration de la paix, qui s’est déroulée ce mardi 15 novembre 2022 à Duékoué, le Premier ministre Patrick Achi a livré aux populations un important message du Président de la République, Alassane Ouattara, qui a pris un ensemble de mesures fortes pour panser les cœurs dans le pays Wê qui a connu des atrocités au plus haut de la crise post-électorale de 2021.

« Il m’envoie auprès de vous ce jour, pour vous tendre une fois de plus la main, comme il l’a fait pour chaque Ivoirien et pour chaque Ivoirienne, pour vous dire ‘Ensemble, construisons cette nouvelle Côte d’Ivoire !’ Prenez votre part, toute votre part, dans le processus », a déclaré le chef du gouvernement. Il a ajouté que c’est grâce au Président Alassane Ouattara que la paix et la réconciliation est en marche dans le pays, avec les actions menées par le ministère de Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale.

A ce tableau des actions en faveur de la consolidation de la paix et la cohésion sociale, le Premier ministre a ajouté la trêve sociale avec les syndicats arrachée par la ministre de la Fonction publique Anne-Désirée Ouloto. « Ouvrez les yeux car le pays change et le pays avance. Il vous appartient, par votre union, de prendre toute votre place dans cette aventure de paix et de prospérité. Nous avons besoin que vous le fassiez. Nous voulons bâtir la Côte d’Ivoire avec vous et avec tous les Ivoiriens. Prenez la main tendue et regardons tous vers l’avenir », affirmé Patrick Achi, soulignant que c’est l’essence même de la Côte d’Ivoire solidaire de rassembler les Ivoiriens.

Dans l’union, Duékoué nouveau arrive…

A cette tribune de la 26e journée nationale de la paix, placée sous le signe du souvenir et du pardon, pour construire ensemble l’avenir, Patrick Achi a annoncé des mesures concrètes en faveur de la réconciliation et du renforcement de la cohésion sociale à Duékoué. Il annoncé qu’avant la fin de l’année 2022, tous les corps restants gardés seront restitués, le dédommagement des familles de la crise post-électorale sera effectué, la restauration de l’espace sacré de Guezon sera faite, l’appui de l’Etat sera accordé à la reconstruction des maisons détruites lors de la crise, les travaux de la route et des voiries de Duékoué seront repris et étendus, les travaux de l’axe Man-Kouibly démarreront au cours de l’année 2023 sur un financement de la Banque islamique de développement (BID), le renforcement de la desserte de certaines localités (Yirozon, Blodi, Gbapleu , Dibobli…) sera également effectuée. Plus de 160 nouveaux forages seront équipés en pompes à motricité humaine et plus de 25 centres de santé de première nécessité seront construits. Il sera procédé également à l’achèvement accéléré de 4 collèges de proximité, à la construction d’un deuxième lycée à Duékoué, à l’équipement moderne et complet de l’hôpital général de Duékoué. Grâce à toutes ces actions, Patrick Achi s’est dit sûr que « dans quelques années seulement, des gens verront Duékoué et ne la reconnaitront pas. » 

A lire aussi: ANNE OULOTO : ” PLUS JAMAIS DE VIOLENCES  A L’OUEST.”

Les doléances qui ont été faites, Patrick Achi a assuré qu’elles seront satisfaites dans le cadre de la mise en œuvre en cours du programme spécial du gouvernement, le PsGouv 2. Concernant la visite d’Etat dans le Guémon réclamée par les populations, il a promis transmettre la demande au chef de l’Etat.  Pour d’autres questions soulevées par les cadres ou par les chefs traditionnels, relatives à la paix, au foncier, etc., il recevra les différents groupes une fois rentré à Abidjan, pour en parler.  « La Côte d’Ivoire a changé, elle sait ce qu’elle peut gagner avec la division et elle sait ce qu’elle gagne avec la paix. Elle veut des acteurs de développement plus compétents, unis et engagés ; elle veut la réunion du talent de ses fils, pour bâtir l’avenir de la nation », a insisté le chef du gouvernement. Il faut, à son sens, éviter à la jeunesse les difficultés que la Côte d’Ivoire a connues en leur enseignant la fraternité, le rassemblement, la préservation de la stabilité du pays, pour aller plus loin. « J’ai besoin de vous, cadres, élus, chefs de Duékoué, pour incarner ces modèles d’union, de paix et d’avenir. Nos palabres inutiles qui nous empêchent de dormir, nous rendent malades et finissent par nous emporter, il faut les laisser si nous aimons nos enfants et voulons qu’ils vivent mieux que nous. On peut ne pas s’entendre sur tout, mais on est obligés de s’entendre sur l’essentiel qui est le développement et la préparation d’un meilleur avenir pour nos progénitures », a interpellé Patrice Achi. Au nom du président Alassane Ouattara, il a appelé les cadres, élus et chefs traditionnels à tourner le dos aux querelles inutiles pour se consacrer au développement de la région.

LYDIE OULAI

CORRESPONDANCE LOCALE

 

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de