L'écrivaine française Annie Ernaux s'est exprimée mardi devant la presse à Stockholm avant de recevoir le Nobel de littérature samedi.

Nobelisée, Annie Ernaux le considère dictateur

2 ans

L’écrivaine française de 82 ans à Stockholm a invité lors de la conférence du prix Nobel à un devoir de vigilance face à à une escalade de la fermeture sur soi. 

“Il y a en Europe – masquée encore par la violence d’une guerre impérialiste menée par le dictateur à la tête de la Russie – la montée d’une idéologie de repli et de fermeture, qui se répand et gagne continûment du terrain dans des pays d’Europe jusqu’ici démocratiques. Fondée sur l’exclusion des étrangers et des immigrés, l’abandon des économiquement faibles, sur la surveillance du corps des femmes, elle m’impose, à moi, comme à tous ceux pour qui la valeur d’un être humain est la même, toujours et partout, un devoir de vigilance

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de