Né Marco: président d’Abidjan City : “Il faut en finir avec les scandales du football”

1 an

Dans une interview extraite du Fraternité Matin du vendredi 10 février 2023 à la page 19, le président d’Abidjan City opposé au club norvégien de Molde se dit confiant, en attendant le double verdict du Tribunal arbitral du sport (Tas) et de la Fédération internationale de football association (Fifa),

David Datro est transféré de Molde, un club norvégien à Chelsea et vous criez ‘‘au vol’’, dites nous quel est le problème ?
Il y a un problème parce que le joueur était sous contrat avec Abidjan CITY au moment où il part à Molde, en Norvège. .
La fédération a délivré le Certificat International de Transfert (Cit), sans notre accord avec le curieux prétexte qu’il y a eu un bug au niveau de l’ordinateur. C’est burlesque. Personne ne peut croire à cette fable. Et surtout ça ne fait pas sérieux de la part d’une institution de cette trempe.

Le joueur était pourtant consentant …
Le litige qui nous oppose en ce moment concerne le club de Molde. Le joueur était mineur quand la décision en première instance on va dire de la Fif a été prise.

Pourquoi cette affaire fait tant de bruits?
C’est un cas grave dans son ensemble. Les préjudices portés à Abidjan CITY sont lourds et énormes. On parle de plus de 3 milliards Cfa. Et le plus grave c’est surtout l’implication de la Fédération ivoirienne de football dans cette affaire. La Fif intervient comme complice dans cette forfaiture, alors qu’elle est censée nous protéger puisque nous sommes membres statutaires de la Fif. C’est historique.

Vous pointez du doigt la Fif. Laquelle des fédérations vous accusez ? Sidy, Mme Dao, ou Idriss Diallo
Les trois! Parce qu’aucune n’a joué son rôle. Ça montre que la corruption gangrène nos fédérations. On parle d un joueur international qui part libre parce que personne n’a rien fait pour défendre les intérêts d’un club ivoirien. Notre travail n’est pas protégé

Quand est-ce que le verdict du procès sera prononcé ?
C’est imminent à mon avis. Nous sommes très serein à ce sujet.

Vous sentez-vous seul dans cette bataille d’intérêt?
Abidjan bénéficie du soutien de beaucoup de monde même si ce n’est pas notoire.
On parle d’un cas qui a déjà touché beaucoup de clubs. De nombreuses personnes veulent que ça s’arrête et c’est une l’opportunité que nous avons là pour faire cesser ce genre d’agissements. Il faut en finir avec les scandales du foot. C’est d’ailleurs le titre d’un livre écrit par Jean-Marc Guillou depuis 1994.

Interview réalisée par Paul Bahini

OPINIONS

DU MEME SUJET

17 juillet: Marco Né, aller jusqu’au bout

Cher Marco Né, En cette journée exceptionnelle, je suis rempli d’enthousiasme et

Affaire Molde-Abidjan City. Valérie Datro, introuvable?

De feinte en feinte, Valérie Datro, finira pas être entendue au pôle