Moise Koffi: ” Respectez la vie d’artiste”

1 an

Le metteur en scène de “Meledouman”,”En rencontrant Godot” etc présente aujourd’hui “Le chant du Cygne” d’Anthon Tchekhov la pièce de théâtre en un seul acte

Qu’est ce que vous réservez ce 4 mars à l’Insaac?

Ce 4 mars nous réservons un spectacle de qualité pour un public de qualité qui s’engage avec nous au retour progressif et imminent du mérite et du travail bien fait.

La qualité est galvaudée dans tous les secteurs d’activités. Cette situation occasionne inéluctablement des drames visibles tels que les effondrements d’immeubles ou les erreurs médicales devenues légions, mais aussi des catastrophes invisibles tels que la pensée du gain rapide et exponentielle sans travailler ou l’inutilité de l’apprentissage et de la documentation conséquente avant d’aborder un métier tiers. L’artiste étant le fer de lance de la société, YROUFLÊ s’est donné pour mission d’être un témoignage vivant de cette foi en ce monde de qualité par la qualité et pour la qualité.

Pourquoi avoir choisi de travailler sur le Chant du Cygne?

“Le chant du cygne” évoque en substance le respect de la vie de l’artiste. En effet, il s’agit d’un comédien célèbre qui a renoncé au sérieux de sa carrière après une âpre désillusion reçue de son amoureuse, qui a d’ailleurs fait le premier pas.

Dans cette histoire, la jeune dame tombe amoureuse du comédien grâce à son jeu, elle le lui fait savoir, le monsieur répond par l’affirmative à cette avance, cette sollicitation. Mais il sera surpris d’entendre cette même femme lui demander d’arrêter de faire du théâtre avant qu’elle n’accepte d’être sa femme. En résumé “elle pouvait être amoureuse d’un acteur, mais l’épouser, jamais “. Le choix de Le chant du cygne c’est la réaffirmation et notre choix de vie d’artiste et par extension l’invitation au public à assumer ses choix, ses convictions sans offenser autrui.

En quoi les Ivoiriens s’en sentent-ils concernés?
Ce spectacle est une dédicace aux Ivoiriens tant au niveau du fond que de la forme.
Au niveau du fond, il s’agit de comprendre que peu importe le métier que nous faisons nous pouvons atteindre le plein succès et le plein épanouissement pourvu que nous ne renoncions jamais et que nous acceptions de faire le nécessaire quand il le faut.

Du point de vue de la forme, ce spectacle invite à la qualité et au sérieux dans tout ce que nous faisons. Avec cette vague de “buzz” qui se présente comme un assaut à l’encontre du mérite et de la méthode, faire le choix de la qualité est le meilleur moyen d’y faire face. Il n’y a donc que la qualité pour réduire ces buzz indésirables et revenir aux valeurs du succès mérité.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Portrait. Heureuse comme Eve

Elle a d’Eve, le nom. Mais pas que. Elle aussi cette soif

Odiénné: Fabrice Koffi et ses poulains vers les cimes

La Côte d’Ivoire est en train de connaître son autre projet d’éducation