Portrait de Michel Gbagbo septembre2017 © Issam Zejly pour JA
2 ans

Ce n’est pas à Affi N’Guessan qui a arraché le parti à Laurent Gbagbo, ni à Simone Ehivet Gbagbo qui a créé son propre parti, encore moins à Blé Goudé qui préfère en ses temps de Noel recevoir des cadeaux de la part davantage de son “oncle” que de son “père” que le fondateur-président du PPA-Ci pourrait penser passer le témoin.

Aucun des trois ne ferait l’affaire. Pas même Stéphane Kipré qui revendique tenir via la fille, le père. Il reste Michel qui a beaucoup des faits d’arme. Il a fait comme tous ceux qui s’en prévalent, la prison. A plus de trois reprises. Premier fait d’arme. Deuxième fait, il a triomphé aux législatives à Yopougon, à un moment où son père n’était pas président. Une victoire sans bavure. Il est bien parti pour remporter, dans peu de mois, les municipales à Yopougon surtout qu’il aura le soutient du Pdci qui tient à faire barrage au Rhdp. En outre, il est bien éduqué, un fesciste modéré, un côté français donc fréquentable par l’Europe.

Une fois Député, Maire de la plus grosse commune de Côte d’Ivoire, il ne lui manquera que deux étapes, un ministère et la République elle-même.

Du point de vue politique avec Ggagbo; dans l’environnement Gbagbo a fait la différence tribun hors pair michel dans le raisonnement il gagne les élection au moment ou ce n’est pas

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

20 juin : suav’anniversaire

Ce 20 juin marque l’anniversaire de Simone Gbagbo. Elle a aujourd’hui 75

Boni Claverie montre le Rap Côte d’Ivoire

Aujourd’hui, a eu lieu le lancement de la plateforme qui rassemble des