L’intrigante mort de Costa Titch

1 an

La toile de même que le milieu du show biz sud africain, mondial comprend difficilement la mort sur scène après sa deuxième chute en plein concert de Costa Titch, (Constantinos Tsobanoglou à l’état civil) danseur las de chanter sur les beats des autres et donc devenu chanteur sur son propre beat.

L’un de ses titres “Big Flexa” bâti sur le genre musical amapiano né dans les ghettos sud-africains a été vu 45 millions de foi sur You tube dans le monde, surtout après le remix boosté par un featuring avec l’américain Akon (Alioune Badara Thiam à l’état civil) dont il a intégré le label.
La mort brutale de Costa Titch à 25 ans intrigue parce qu’elle survient un mois après celle de Kiernan Jarryd Forbes plus connu sous le nom d’AKA.

Ce dernier avait été abattu par deux hommes à la sortie d’un restaurant de la ville côtière de Durban, au Sud-Est de ce pays d’Afrique Australe. Ses présumés assassins ont pris fuite après leur forfait. Un assassinat qui rappelle celui de Luky Dube. Une autopsie est en cours pour déterminer la raison du départ de Costa Titch qui chantait étrangement sur un titre: “ Il ne faut pas croire que nous mourrons. Nous ne mourrons pas, nous nous multiplions”. Il ne croyait pas si bien dire.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS