Life style: tous les hommes vers l’empire des rondeurs

1 mois

Africains, Américains, Européens désormais et mêmes Asiatiques ne résistent plus et sont tous attirés par les femmes aux rondeurs.

Au départ il fallait être moyenne, puis fine quand les concours miss ont poussé les gens à préférer les sveltes aux poitrines de poires.

En Côte d’Ivoire, un chanteur, qui a d’ailleurs prévu un concert le 16 juin au Parc des expositions de Port-Bouët a décomplexé toutes les Ivoiriennes. Et les Africaines aussi. En chantant “Miss lolo”, Meiway a permis à ces femmes aux seins énormes et aux postérieurs généreux à ne pas en avoir honte.

Le chanteur a présenté l’actrice Nastou et toutes ces femmes à la poitrine étouffante à se supporter et à se sentir bien dans leur peau.

Désormais à l’aise et sûres d’elles elle ont supporté les regards de prédateurs qui se posaient sur elles.

Mais ce n’est pas qu’en Côte d’Ivoire. Et en Afrique. Le monde se globalisant, l’attraction envers les femmes aux rondeurs a fini par résulter d’une interaction complexe entre les facteurs biologiques, culturels, psychologiques et évolutionnaires. Bien que certaines de ces influences soient universelles, les préférences individuelles jouent un rôle important. Et il est essentiel de reconnaître et de respecter la diversité des goûts et des attractions.

Meiway puis Nike

Vers 2015, Nike a lancé sa communication autour de ses nouvelles brassières. Rien de bien fou à un seul détail près. Les mannequins en taille 34 n’étaient plus les seules à prendre la pose. Les grosses portaient “Nike” au même titre que les fines.

Et ce qui était historiquement, perçues comme des signes de bonne santé et de fertilité s’est transformé en objet/sujet de désir. Un certain niveau de graisse corporelle s’est associé à des réserves d’énergie suffisantes pour la grossesse, l’allaitement. Et aussi pour la danse.

Les danseuses sud africaines, l’immense foule de danseuses congolaises de tous ces chanteurs ont fini par plaire. En clair, les médias ont joué et jouent toujours un rôle crucial dans la définition des standards de beauté. La représentation des femmes avec des courbes dans les médias, la mode et les arts a fortement influencé les préférences individuelles.

Et les formes plus généreuses sont désormais considérées comme idéales. Par tous: africains, américains, européens, asiatiques…

ETHAN GNOGBO

PHOTO/ DR

POUVOIRS MAGAZINE

 

OPINIONS

DU MEME SUJET

Masa: rendez-vous le 13 avril

« JEUNESSE, INNOVATION ET ENTREPRENARIAT : des leviers pour le développement des industries des

Beny Bezy arrive avec une femme exceptionnelle

Il est Installé  à Fontenay sous-bois, commune située dans la banlieue de