Législatives sénégalaises: Les politiciens jouent avec le feu, le débat s’ethnicise

2 ans
Alors qu’on attend les résultats des élections pour le pouvoir de légiférer, chaque camp se proclame vainqueur.
D’un côté Sonko Ousmane a déjà le triomphe haut. Quand ce matin lundi à 1H30, un point presse a été livré pour annoncer que sur 48 sièges, 30 sont déjà en faveur du pouvoir en place.
Les vieux démons de la contestation africaine sont de retour et cette fois dans le pays le plus stable de l’Afrique de l’ouest. Pire, le débat atteint des relents ethnicisés, des saveurs communautaristes. Ousmane Sonko n’hésite pas à laisser entendre de Macky Sall que : « Le président n’aime pas les gens du sud ».
En Afrique, surfer sur l’ethnie a toujours été dangereux et les politiciens sénégalais jouent avec le feu. Ils ne tirent pas leçon de ce qui s’est passé dans les pays alentours.
Pouvoirs-Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Dak’Art : Il n’y a pas d’argent, on forme les poings contre la pauvreté

Reportée, la 15e édition de la Biennale de Dakar se tiendra dans

Sénégal: un mandat d’arrêt contre Macky Sall…

De mars 2021 à juin 2024, il s’accrochait au pouvoir. L’ex Président