Le Pape présente ses excuses

2 ans
Le souverain pontife a sillonné le Canada.
A bord d’une voiture modeste (fiat 500) il a demandé pardon à chaque étape, pour le mal commis aux autochtones dans les pensionnats administrés en majorité par l’église catholique qui compte 1,2 milliard de fidèles.
C’était en présence de quelques survivants de l’ancien pensionnat de Maskwacis en Alberta. Il a déploré la mentalité de colonisateur encore présente aujourd’hui dans l’église catholique et qui se manifeste sous différentes formes.
« Cette menace contre les traditions, l’histoire et les liens religieux des populations ne prend pas en compte les différences en négligeant les faibles et les plus fragilisés. »
A Québec, c’est à la Basique Sainte-Anne de Beaupré, haut lieux de pèlerinage, archicomble pour l’occasion exceptionnelle que le Pape a
célébré la messe et a demandé pardon aux autochtones et aux victimes d’abus sexuels.
Le séjour pontifical s’est terminé dans le Grand nord dans l’archipel arctique plus précisément à Iqaluit, la capitale du Nunavut.
Sylvestre KANGA
CORRESPONDANT AU CANADA

OPINIONS

DU MEME SUJET

Kandia Camara, l’émergence politique à l’étranger

La présidente du Sénat, Kandia Camara, se prépare à une mission diplomatique

Crise dans le diocèse de Man : l’envoyé du Pape François va t-il réussir ?

La crise entre l’évêque de Man et les prêtres de son diocèse,