1 an

Le ministre de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale ne cache pas ses liens avec ceux de sa génération politique notamment Blé Goudé Charles, Soro et l’ensemble des fescistes .

Il estime que la jeunesse a eu à connaitre des dérapages. “On prenait plaisir à agresser les policiers. On leur arrachait leurs armes. Certains leur prenaient leurs bombes lacrymogènes pour les jeter sur eux.

C’était devenu un jeu sur le Campus. On n’a pas eu ce qu’on a demandé, mais nos diplômes ont commencé à perdre de la valeur du fait des années blanches. Je ne pouvais pas adhérer à une telle méthode de lutte.”

KKB estime qu’on est obligé d’aller à l’essentiel, c’est à dire se mettre ensemble.

“Guillaume Soro et moi avons fréquenté la même université. Nous n’avons pas toujours été ensemble parce qu’il y a eu la Fesci. Ceux qui m’ont connu savent que je n’ai jamais été pour la Fesci.”

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

29 juin: la Fesci c’est lui !

Joyeux anniversaire Martial Ahipeaud ! En ce 29 juin, nous avons l’immense

Portrait. A. Bamba Lamine, Devenir

« Est-ce que je suis à la hauteur ? » C’est la question qu’elle se