Illuminations : La Côte d’Ivoire s’étiole 

2 ans

Les tentatives d’illuminations auxquelles on assiste dans la ville d’Abidjan manquent de volume, d’éclat, manque de rigueur et d’exigence. Alors qu’il y a peu les illuminations étaient appréciées de tous.

 L’art pyrotechnique et les illuminations en Côte d’Ivoire brillent par leur exigence. Et cela nous pousse à nous surpasser, à nous renouveler à chaque édition. Ici, nous ne reconduisons par exemple, jamais deux fois le même modèle ». Ces propos de Georges Castros, fabriquant technique des illuminations festives d’Abidjan, à l’expertise notoire depuis les années 1920, traduisait la volonté du maître d’œuvre du festival d’offrir à la population ivoirienne quelque chose d’original, relevant davantage du sur-mesure, de la création pure, que du quelconque et du “prêt-à porter”.

Ce choix du renouvellement permanent, de la performance s’était avéré payant car le verdict du classement des villes ayant eu le meilleur sapin en 2015 part exemple avait été rendu (Cf :). Et Abidjan arriva, cette année là, en deuxième position, derrière Monterrey (Mexique). Les villes qui tentaient de rejoindre Abidjan étaient Byblos (Liban) 3e , Tokyo (Japon) 4e , Singapour (Singapour) 5e , Manille (Philippines) 6e , Moscou (Russie) 7e , New York (Usa) 8e .

Rappelons que le sapin d’Abidjan avait été haut de 30m, soit l’équivalent de 8 étages. Une prouesse qui avait nécessité 6600 heures de travail, 47 tonnes de matériau dont 2,5km de fil et 550 020 ampoules Led (ampoules hyper économiques). Aux couleurs estivales, aux tons chauds, il était animé et proposait un langage de couleur adapté au climat tropical, aux mœurs ambiantes et à leur propension à la réconciliation, la cohésion sociale. Tout argument qui avait fait la différence et avait attiré des milliers de personnes au Plateau entre le palais de la justice et la cathédrale St Paul pour l’admirer. On est loin aujourd’hui de cette époque. Nos arts illuminatifs et pyrotechniques ne sont plus au top.

Pouvoirs Magazine

 

OPINIONS

DU MEME SUJET

Côte d’Ivoire : la dette intérieure qui affame l’entrepreneur ivoirien.

La créance aux chiffres alarmants augmentent les inquiétudes des entrepreneurs ivoiriens. Selon

11 juillet: départ de Théodore

Le 11 juillet est une date douloureuse pour la Côte d’Ivoire, marquant