Côte d’Ivoire: Mathilde Moreau prépare un coup

1 an

Depuis mars 2006, c’est elle la directrice de l’École Nationale des Beaux-Arts (ENBA), branche de l’Insaac, ex Ina, établissement où elle est elle-même passée comme élève..

Quand on cherche une grande figure féminine de la peinture, c’est encore elle qu’on retrouve et son pays la distinguée comme telle..

Militante avec pour arme son pinceau, elle a participé à la création dans les années 1970 du mouvement Vohou-Vohou aux côtés de Théodore Koudougnon, Kra N’Guessan, Yacouba Touré pour se démarquer de l’héritage colonial en utilisant des supports et des matériaux récupérés ou constitués à partir d’éléments naturels pour définir une esthétique autre. A cela quand on ajoute un long séjour en Chine qui a modifié son écriture, on a en partie le profil de Mathilde Moreau dont la vie mériterait d’être immortalisée.

La biographie de la dame est en cours de rédaction, point de départ de bien d’autres projets. Nous y reviendrons.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Portrait. Heureuse comme Eve

Elle a d’Eve, le nom. Mais pas que. Elle aussi cette soif

Odiénné: Fabrice Koffi et ses poulains vers les cimes

La Côte d’Ivoire est en train de connaître son autre projet d’éducation