Cameroun: Paul Biya invite à rompre les liens de dépendance

2 ans

Selon le chef d’Etat camerounais, l’Afrique reste trop dépendante de l’aide publique internationale. 

Elle a besoin d’un volume important à long terme et mérite d’avoir le même accès aux sources de financement que toutes les régions du monde, dans un environnement global marqué par des soubresauts sécuritaires et sanitaires. Le dirigeant camerounais a pointé les importantes restrictions appliquées à la souveraineté des devises africaines comme principal  frein à l’investissement sur le continent. Paul Biya a fait sa sortie lors de la  table ronde privée « Milken Institute – Invest Africa US » organisée à Washington, aux États-Unis.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Bonne fête Papa : voici la mère de la fête des pères

La fête des pères, une journée dédiée à honorer les pères, trouve

29 mai: le conseil de l’entente a 65 ans

Ce 29 mai le Conseil de l’entente à 65 ans. Suave anniversaire.