Boulangeries de Côte d’Ivoire: Une grève suivie, un mot d’ordre levé, un poids de pain réduit

1 an

Voici, les chiffres du respect du mot d’ordre dans les différentes communes::

1. Bouaflé 7/11 ont suivi l’arrêt de travail soit 77%
2. Diegonefla 3/5 soit
3. Bayota 100%
4 Guemon 21/22 soit 95,45%
5. Agboville 8/13 soit 61.5%
6. Seguela 75%
7. Odienné 100%
8.Treichville 90%
9. Yopougon 90%
10. Gagnoa 8/24 soit
11. Kouassi 98%
12. Abobo 80%
13. Anyama 55%
14. Guiglo 8/9 soit 88.89%
15. Taï 5/5 soit 100%
16. Blolequin 2/4 soit 50%
17. Toulepleu 3/4 soit 75%

La rencontre, pour trouver un accord s’est achevée lundi 6 février à 22h 49 mn. Le premier ministre et 4 autres ministres ont accepté de rencontrer les boulangers de Côte d’Ivoire regroupés au sein du haut patronat (HPBP-CI) que dirige Amadou Coulibaly et de la fédération des coordinations professionnelles des boulangeries et pâtisseries de Côte d’Ivoire (Fecobci) de Barry Hyoussouf. Le mot d’ordre est levé, le travail reprend et le prix du pain est maintenu à 150f en attendant une rencontre prévue pour jeudi à 10h entre les professionnels. Même si le pain ne passe pas à 200f, son poids sera revu considérablement à la baisse. Moins de 174g son poids actuel tant que le prix du sac de farine de 50 kilos reste à 25250f et ne revient pas à 21500f

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

Asalfo invite les jeunes à la gestion de stress et à la promotion de la résilience

En attendant la conférence de presse de lancement qui se déroulera le

Dodgeball: la Côte d’Ivoire besoin de moyens pour aller au mondial

Sans moyen, elle s’était rendue au Maroc pour décrocher un titre de