Ahoua Don Melo: ” En Afrique on n’y croit plus”

2 ans

Auteur de deux ouvrages, cet ingénieur des pont et chaussées a été Directeur du Bnetd, très proche collaborateur du Président Laurent Gbagbo, Conseiller Spécial du Président Alpha Condé de la République de la Guinée, Conseiller Spécial chargé des Investissements en Afrique du Patronat Russe

Quelles sont les différences d’approche entre la France et La Russie?

“La France entretient un lien historique qui a commencé par la colonisation et qui se poursuit aujourd’hui par la Françafrique. Elle a signé des coopérations et a des avantages préférentielles comme l’accès au marché et aux matières premières. Ces avantages font que la France a une coopération de type colonial et néocolonial, ce qui fait que les pays africains de l’espace francophone peinent à sortir du sous développement à cause des liens coloniaux. L’approche doit changer. La France doit prendre conscience que les derniers liens coloniaux doivent sauter. Je pense aux questions monétaire, militaire et économique de matières premières qui doivent être revues de long en large. De l’autre côté vous avez la Russie qui est elle, en attente des propositions venant des pays africains. Vous ne verrez jamais les Russes venir imposer une politique à un pays africain.”

N’y a t-il pas des entreprises minières russes qui s’intéressent à certaines matières premières africaines comme la Bauxite de Guinée Conakry?

La Guinée et la Russie étaient liées d’abord par un accord militaire qui a été financé par le biais de la bauxite. Elle opère dans le secteur minier pour financer ses accords avec ses différents pays africains. L’acteur majeur c’est les Américains ou les chinois. La Russie a une part minime. L’accord militaire entre Moscou et Conakry date du début des indépendances, les années Sékou Touré.

Le groupe Wagner se trouve pourtant en Centrafrique et au Mali. Non?

Ce sont des sociétés militaires privées et c’est leur droit à ces pays africains de les solliciter afin qu’elles les aident à augmenter en puissance et en force pour assurer leur défense et leur sécurité. Elles sont là pour former et transformer les forces de défense et de  sécurité. Mais il est important qu’au niveau de la défense et de la sécurité les pays africains s’assument pleinement…

Mais ce sont des combattants…

Tout militaire est un combattant. Les anciens gendarmes de l’armée française qui ont combattu auprès des rebellions et des putschistes africains sont connus. Bob Denard (Ndlr: Robert Denard (1929-2007) mercenaire français. Il est impliqué dans de nombreux coups d’État en Afrique de la période des indépendances vers 1960 jusqu’en 2000) était un grand combattant.

Ne craignez-vous pas que les exactions du groupe Wagner puissent ternir l’image de la Russie en Afrique?

Non! Ce sont des sociétés privées.

Certes mais elle est dirigée par Prigojine (Ndlr:Evgueni Prighojine mercenaire russe) qui est très proche du Président russe et elle combat face aux forces ukrainiennes aux côtés des forces russes.

Bouygues, Bolloré etc sont proches du gouvernement français sans pour autant perdent leur statut de société privé. Je suis désolé l’argument ne tient pas la route.

Ne craignez-vous qu’elle ne ternisse l’image de la Russie?

Aujourd’hui les droits de l’homme sont instrumentalisés dans le monde entier. Certains ont le permis de tuer. Quand ils tuent c’est silence Radio, il y en a d’autres qui n’ont pas ce droit quand ils tuent ils sont inculpés. La question des droits de l’homme est instrumentalisé en occident. Je me souviens du cas Laurent Gbagbo en Côte d’Ivoire où il a été accusé de tous les maux et on s’est rendu compte qu’il est innocent. Cette instrumentalisation a ses limites; Nous en Afrique on n’y croit plus parce qu’on distingue bien ce qui est dénoncé de ce qui est couvert. La question des droits de l’homme est devenu un instrument de politique des grandes puissances.

L’annexion par la Russie de 4 provinces ukrainiennes n’a telle pas suscité beaucoup d’inquiétudes chez les chefs d’Etats africains attachés qu’ils sont à la souveraineté et aux frontières?

Je crois que cela a soulevé beaucoup d’inquiétude en occident lequel cherche à partager son inquiétude avec nous pays africains qui observons plutôt une certaine neutralité vis à vis de ce conflit.

Il faut que les occidentaux comprennent que les peuples ont le droit de s’autodéterminer, et à veiller à l’intégrité de leurs territoires.

La Russie ne présente t-elle pas l’image d’une nation impérialiste? 

Non pas du tout. La Russie a été anti-colonisatrice. C’est un CV qui pèse lourd dans notre rapport avec la Russie.

C’était il y a 60 ans!  Je parle d’aujourd’hui.

La Russie se met du côté des forces progressistes qui luttent pour faire sauter les derniers boulons de la colonisation. La décolonisation est un processus entamé en 60 mais il y a des liens coloniaux qui existent notamment au niveau du Cfa, de la présence militaire française, de l’économie des matières premières. Ces liens coloniaux doivent disparaitre. Ce n’est pas normal que jusqu’aujourd’hui une armée qui a été à l’avant-garde de la colonisation du continent africain continue de résider sur le sol africain. Vous ne voyez pas cela dans les pays anglophones. Ce n’est pas normal que le franc Cfa qui a servi à coloniser l’Afrique serve aujourd’hui à pérenniser la Françafrique. Pour moi ce sont des aberrations de l’histoire qui doivent disparaître.

Etes-vous hostile à toute présence française en Afrique?

Pas du tout. Je parle bien le français. La France a un atout, c’est qu’elle partage la même langue que beaucoup de pays africains. J’ai fait ma formation en France et j’estime que ce pays a de très bonne écoles, de bons laboratoires, de bons produits mais nous estimons qu’il y a des liens coloniaux qui doivent disparaître.

Propos recueillis par Rfi

Retranscription Pouvoirs magazine

 

OPINIONS

DU MEME SUJET

23 juin: réponse à Drogba

Le 23 juin 1968 est né Doumbia Moussa à Odiénné. Celui qui

Tiken Jah : “C’est le plus grand cimetière de la jeunesse”

Pour Tiken Jah la méditerranée est le plus grand cimetière de la