Abidjan: De la capitale au capital du Jazz

1 an

Connu au Japon, N’Zassa group est une structure spécialisée dans le culturel tout azimut qui voudrait désormais marquer de son empreinte l’espace local, le pays d’origine de celui qui la dirige.

En Côte d’Ivoire donc, après avoir participé à certains événements, comme le Masa 2022, l’ouverture du siège d’orange ou même le lancement de la prochaine Can 2023, N’Zassa Group et Oswald Kouamé percussionniste déroutant, envisagent de passer à la vitesse supérieure. Il s’agit plus et même mieux que de faire d’Abidjan la capitale du Jazz, d’en faire le capital. Entendons ainsi le bien, l’établissement, la ressource, la manne de cette musique.

Pourquoi le Jazz?

Parce qu’il sied au partage, à l’improvisation à l’image du porteur du projet qui tient à transformer tout en musique. Par exemple, le rythme que propose le pilon au contact du mortier, la musique du riz qu’on vanne. Ou encore les lames de bois qu’on percute avec des baguettes pour produire un son amplifié et ça tombe bien, c’est ce son que fournit par le balafon.

Alors Ali Kéita, l’un des meilleurs balafonistes du monde est retenu pour la programmation musicale du festival dénommée “Abidjan Capitale du Jazz”. Les 24 et 25 février puis les 4 et 5 mars 2023 sont les dates retenues pour voir Ali Kéita et Oswald Kouamé en prestations, en master class, en concert, en concours etc…tout un programme alléchant. Nous y reviendrons.

Pouvoirs Magazine

OPINIONS

DU MEME SUJET

30 avril : Dez Gad et le Jazz, 10 ans déjà

Le 30 avril 2014, il y a 10 ans déjà, Dez Gad

Maestro Stee Jay Jay: ” Dez Gad était complètement différent de Benson”

Stee Jay Jay a été le premier pianiste à asseoir avec Dez